Ambassadeur collégien – Exemples d’initiatives locales

AccueilFiche action › Ambassadeur collégien – Exemples d’initiatives locales

Théâtre-forum

Académie d’Aix-Marseille

LES LYCÉENS AMBASSADEURS ET LE THÉÂTRE FORUM

À l’occasion des semaines de l’engagement lycéen, une rencontre inter conseils académiques de la vie lycéenne (CAVL) a été organisée liant les académies de Dijon et Aix-Marseille. Des représentants lycéens et les élus au CAVL d’Aix-Marseille ont proposé aux élus de Dijon de les initier à l’utilisation du théâtre-forum dans le cadre des formations par les pairs : « ambassadeurs de la lutte contre le harcèlement »

Extrait de la formation d’AIX-MARSEILLE

« La conduite du forum par l’animateur a pour objectif de faire réagir les spectateurs sur ce qu’ils ont compris de la situation, de nommer les caractéristiques du harcèlement, du rôle de chacun des acteurs ; traduire les émotions des spectateurs d’une scène de harcèlement, et se poser la question : « qu’est-ce que je ferais si j’étais à la place d’un des acteurs ? ». Les spectateurs volontaires peuvent alors remplacer un des personnages et proposer de nouvelles alternatives. En modifiant leurs attitudes, ils explorent les comportements capables d’améliorer la situation proposée initialement. Les interventions successives du public et les réactions improvisées des acteurs constituent un débat actif et constructif qui provoquent des prises de conscience et permet une responsabilisation de chacun face aux situations proposées. »

Exemple de déroulé proposé par les ambassadeurs lycéens

5 min  Présentation du dispositif des ambassadeurs lycéens par: rôle et enjeux

10mn Mise en place de la saynète : Jouer le conflit avec pour but :

  • d’analyser la scène ;
  • d’aider à caractériser le harcèlement ;
  • de trouver une alternative ;
  • de trouver de l’aide.

40 min Échanges et interactions : objectifs :

  • faire réfléchir le public ;
  • mettre en œuvre l’intelligence collective ;
  • identifier les émotions ;
  • passer par le langage du corps.

Qu’est-ce que l’on pourrait faire ?
À quel moment peut-on changer la scène ?

On rejoue la scène : la personne qui a proposé une solution joue la scène

10 min synthèse et conclusion

15 min Ce qu’il faut retenir : les incontournables

Le Hackathon contre le harcèlement – Les graines d’ambassadeurs

Académie de Versailles

Le Hackathon contre le harcèlement, encadré par l’équipe mobile de sécurité, la proviseure vie scolaire, les membres du rectorat et les Ateliers Canopé, a retenu la thématique « Comment j’agis contre le harcèlement pour bien vivre au collège ? »

Une délégation d’ambassadeurs de chaque collège de l’Essonne était invitée à relever le défi proposé.

Objectif : obtenir 5 accroches ou teasers à diffuser dans les collèges à l’issue du hackathon.

Pour créer de la cohésion entre les membres des équipes, la matinée a été consacrée au choix de leur nom d’équipe et à la création de  hashtags et de tee-shirts puis au travail de groupe sur la thématique choisie pour donner une dimension positive à la prévention.

Les adultes des collèges (accompagnateurs) ont également formé une équipe pour travailler sur la même thématique que les élèves, mais aussi pour échanger sur leurs pratiques et préparer l’après hackathon.

L’après-midi a ensuite été dédiée à la réalisation d’accroches sur la thématique par groupe collège qui illustre le travail/réflexion du matin

Vidéo : www.ac-versailles.fr/dsden91/cid122949/journee-nationale-de-lutte-contre-le-harcelement-hackathon-essonnien.html

En savoir plus : www.reseau-canope.fr/atelier-essonne/spip.php?article1450

Participation au prix Non au harcèlement ! – Collège Rabelais- Académie de Nancy-Metz

Dans le cadre d’un projet de classe visant l’intégration et l’accueil des élèves de sixième, les élèves de la classe de 6e  5 « classe Non au harcèlement 2018 », leur CPE et leurs partenaires ont décidé de participer au concours Non au harcèlement !

Extrait du projet : « Une réalisation 100 % élèves, avec une mobilisation d’un maximum d’adultes : les élèves ont tout réalisé eux-mêmes, avec l’aide de la CPE. Ils  ont mobilisé eux-mêmes la quasi-totalité des professeurs de la classe : en français pour écrire et analyser les courts-métrages, en arts plastiques pour réaliser les décors à partir de productions graphiques, photographiques et plastiques des élèves, en classe d’EMC avec des débats autour de « je suis harcelé je suis témoin » et à partir des vidéos du site Non au harcèlement ! ».

La réalisation de cette vidéo a permis de construire une réelle dynamique au sein du collège et d’élaborer un plan de prévention plus large avec la mise en place d’ateliers en écoles primaires par les élèves, l’écriture d’un article de presse avec les élèves de « 5e journalisme CVC » proposé ensuite à une journaliste professionnelle, l’organisation d’une exposition et la présentation par les élèves de leur projet dans le cadre des journées portes ouvertes aux CM2 et le développement du dispositif des ambassadeurs collégiens.

Cette vidéo a remporté un prix lors du concours 2018 : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/prix-non-au-harcelement-2018-categorie-meilleure-video-cycle-3/

Concours d’éloquence contre le harcèlement – Académie de Créteil

Une journée de sensibilisation au harcèlement scolaire organisée par le Conseil de la vie lycéenne sous forme de concours d’éloquence avec la problématique suivante : « Harcèlement, le spectateur est-il acteur? »

Formation académique des ambassadeurs collégiens – Académie de Rouen

Près de 1200 collégiens formés sur l’académie

Le dispositif est proposé à tous les collèges de l’académie par l’équipe mobile de sécurité (EMS). Les établissements volontaires remplissent une fiche de saisine de l’EMS.

Ce dispositif comprend de nombreuses actions qui peuvent être adaptées en fonction des besoins de l’établissement. Il est par ailleurs préconisé de s’appuyer sur les résultats de l’enquête climat scolaire si elle a été réalisée ou bien de la mettre en œuvre au cours de l’année de déploiement du dispositif dans le cas contraire.

Quel est le public visé ?

  • Pour le rôle d’ambassadeur : les élèves volontaires des collèges de l’académie de Rouen.
  • Par les actions de formation : les futurs ambassadeurs et les adultes des établissements concernés.

Le projet comprend deux phases réparties sur deux années :

  • la formation des ambassadeurs et de l’équipe des adultes référents ;
  • l’accompagnement des ambassadeurs à la conduite de projet.

À l’issue de la formation, les élèves ambassadeurs deviendront des élèves relais, ayant une mission reconnue et légitime, auprès desquels les autres élèves pourront venir se confier et poser des questions. Les ambassadeurs seront en mesure d’écouter, de conseiller, d’accompagner leurs pairs, mais aussi de relayer les informations aux personnels de l’établissement.